TOUT le monde se pose la question : « Mais comment choisir un diffuseur ? »

Eh oui, c’est un peu la jungle, l’offre est énorme, entre ceux qui font de la lumière et du son, de la brume, pas de brume, avec ou sans eau…Est-ce que c’est sûr pour les enfants ? Allez, je commence par répondre aux questions

.choisir un diffuseur

Est-ce que je peux diffuser dans la pièce où se trouve mon bébé ou mes enfants ?

OUI.

MAIS…il faut choisir des huiles « douces », qui ne contiennent pas de phénols comme la lavande, le citron, l’encens, les agrumes…il y en a plein, si vous avez un doute, regardez si votre huile contient des phénlos dans la bibliothèque du blog.

On va aussi maîtriser le temps de diffusion : 1/4 d’heure de diffusion par heure. Et utiliser son bon sens : ne pas placer le diffuseur sous le nez du bébé ou à portée de main des petits.

 

Combien de temps puis-je diffuser ?

Les huiles essentielles ne sont pas des parfums d’ambiance ! Elles contiennent des principes actifs qui vont passer par l’air et entrer dans votre système. Il ne faut donc pas trop diffuser, diffuser toute la journée « parce que ça sent bon » est clairement une erreur.

Selon la taille et le genre de votre diffuseur, compter 1/4 d’heure de diffusion à partir du moment où vous commencez à sentir l’odeur dans la pièce. Puis arrêtez 3/4 d’heure et reprenez si nécessaire.

Astuce : branchez votre diffuseur avec un programmateur

Est-ce que c’est dangereux ? J’ai entendu dire qu’il ne fallait pas diffuser pour les asthmatiques et que ça développe des allergies ?

NON.

Cette information est de l’intox, purement et simplement !

Les asthmatiques auront tout intérêt, bien au contraire, à respirer des huiles essentielles. Par exemple, l’huile de menthe poivrée aide à ouvrir les voies respiratoires. Rien que le fait de respirer 1 goutte de menthe poivrée et 1 goutte d’eucalyptus radié en début de crise suffit à la stopper.

Les huiles essentielles assainissent l’air, le purifie en détruisant les germes pathogènes qui s’y baladent. On va donc lutter contre les allergies et toutes les maladies pulmonaires en diffusant des huiles essentielles.

 

Quel diffuseur choisir ?

Il existe en gros 2 style de diffuseurs : les diffuseurs avec eau = par brumisation et les diffuseurs sans eau = par nébulisation à froid.

Les diffuseurs par brumisation ou ultra-sons

Ce sont de petits diffuseurs dans lesquels on verse un peu d’eau puis 4-5 gouttes d’huiles essentielles.

Je le choisis pour :

  • humidifier un pièce sèche tout en diffusant
  • une petite pièce comme une chambre d’enfant ou un bureau
  • la légèreté de la diffusion = diffusion légère parfaite pour les bébés et les enfants

 

 

Les diffuseurs par nébulisation

Ce sont les plus performants. Ici, pas d’eau, les huiles pures sont versées dans une verrerie puis elles seront diffusées dans l’air grâce à des micro vibrations qui créent des micro particules volatiles.

Je le choisis pour :

  • une grande pièce
  • agir sur mes émotions et passer la barrière cérébrale (dépression, hyper-activité, autisme…)
  • nettoyer et purifier l’air lors d’une épidémie de façon efficace

 

 

Les diffuseurs à chaleur douce ou ventilation n’ont pas vraiment d’intérêt thérapeutique.

Les diffuseurs nomades

Ils seront intéressants pour la voiture ou au bureau, discrets, ils sont utiles mais juste pour dépanner.